Patients

En savoir plus sur les bénéfices de la méthode McKenzie

Représentations erronées sur le McKenzie (MDT)

Le MDT n’est qu’une série d’exercices

L’approche McKenzie est avant tout un système d’évaluation et de raisonnement clinique. La forme de traitement qu’il propose repose sur des exercices d’auto-traitement, sur de l’éducation posturale et en complément sur des techniques de thérapie manuelle.

Le MDT ce n’est que des exercices en extension

Toutes les directions de mouvement sont envisagées. La direction des exercices réalisés pendant le traitement dépend entièrement de la réponse symptomatique et mécanique lors de tests mécaniques.
La flexion étant le mouvement le plus important du rachis dans les activités quotidiennes, un des objectifs du traitement constitue à ce que le patient récupère une bonne endurance à la flexion.

Le MDT ne concerne que les disques intervertébraux

Le modèle discal est un moyen pratique d’expliquer l’un des syndromes, mais le MDT ne dépend pas d’un diagnostic patho-anatomique : il se base sur des syndromes cliniques.

Le MDT ignore le modèle bio-psycho- social

Dans sa pratique, de par l’accent mis sur l’éducation et la responsabilisation du patient, le MDT est un système puissant de prise en charge bio-psycho- sociale.

Le MDT ne concerne que la colonne vertébrale

Les concepts d’évaluation et de classification du MDT peuvent tout aussi bien s’appliquer aux extrémités. Le volume de publications scientifiques sur les extrémités ne cesse de croître.

Plus de détails : http://www.mckenzieinstitute.org/france/fr_FR/les-praticiens/les-représentations-erronées- sur-le- mdt/